commune mai 2005 063

Abbaye de Meslay

Une abbaye devenue centre de formation

A la révolution, le château de la Roche-Thévenin passa de mains en mains et en dernier lieu à l’abbé de Suyrot qui voulut en faire un orphelinat, mais celui-ci, en définitive, fut établi au château de Meslay qui était également sa propriété à l’époque.

Il fit reconstruire à Meslay l’antique chapelle et restaura en 1867 ce qu’il restait des bâtiments ; celui-ci devint un centre de pèlerinage en Vendée. L’abbé fit construire en 1874 une réplique de la grotte de Lourdes aux bords de l’Asson et érigea en 1889 un calvaire dédié au Père de Montfort.

L’abbé de Suyrot légua en 1897 sa propriété aux Pères Passionistes qui y demeurèrent jusqu’en 1961, avant d’en transférer la propriété aux Pères de Chavagnes en Paillers. Ces derniers cédèrent les bâtiments et les communs en 1973 au Ministère de l’Agriculture qui y installa le centre de formation des travailleurs agricoles.

On a beaucoup parlé en 1993 du trésor de l’amiral Duchaffault qui s’était retiré à Meslay. Celui-ci, avant d’être transféré à Nantes pour y être jugé, cacha ses nombreuses richesses en plusieurs endroits. Une partie de celles-ci fut trouvée en 1824 par des cultivateurs à la Robinière. Une autre partie contenant essentiellement les louis d’or fut découverte en mars 1994 dans le bois de Meslay.

Peut-on rêver d’avoir inventorié toutes les cachettes possibles utilisées par le célèbre amiral ?

Localisation