PLUI

Plan Local d’Urbanisme intercommunal

Elaboration du Plan Local d'Urbanisme intercommunal

Urbanisme

Publié le mardi 6 septembre 2016

Elaboration du Plan Local d’Urbanisme intercommunal

C’est en septembre 2014 que la Communauté de communes Terres de Montaigu a décidé de lancer sa démarche PLUi. Le projet d’aménagement et de développement durable (PADD) en est une étape importante. Le PADD définit les orientations stratégiques et les choix en matière d’urbanisme, d’aménagement et d’environnement à l’horizon 2028. Il est débattu également dans les conseils municipaux des 10 communes et a fait l’objet de réunions publiques en septembre 2016

Le PADD a été élaboré avec les données et contraintes de la loi, du schéma de cohérence territoriale et selon les orientations issues du travail des élus ces derniers mois, enrichies des contributions du public. Pas moins de 33 réunions ont été nécessaires pour parvenir à l’adoption de ce PADD.

 

Des défis à relever

Fort de ses 34 000 habitants et de ses 16 000 emplois, notre territoire doit aujourd’hui faire face à plusieurs défis en matière d’aménagement, pour répondre aux besoins de ses habitants.
Si le territoire bénéficie d’une attractivité indéniable du fait de la proximité de l’agglomération Nantaise, son développement s’appuie aussi sur un dynamisme et une innovation économique locale. La qualité du cadre de vie concourt également à l’attractivité du territoire, en proposant une vie « à la campagne ».
Aujourd’hui, la Communauté de communes Terres de Montaigu souhaite tirer parti de l’ensemble de ses atouts afin de conforter son attractivité et amplifier son rayonnement tant comme moteur économique que comme pôle structurant en termes de services, commerces, équipements sportifs, culturels et éducatifs.

Organiser le territoire multipolaire pour bien vivre ensemble : les communes sont organisées selon leur polarité définie par le SCOT. Un objectif de production de 300 logements par an est fixé et les nouveaux quartiers d’habitation devront présenter une densité comprise entre 15 et 25 logements à l’hectare. La loi exige que les nouvelles constructions dans les villages soient fortement limitées. Chaque village sera répertorié et les règles de construction seront les mêmes dans les 10 communes.

Promouvoir un territoire attractif et audacieux : le rôle des gares et notamment celle de Montaigu est réaffirmé. Le désenclavement routier n’est pas oublié avec comme priorité : la fin de la rocade de Montaigu, le contournement de St Georges de Montaigu, la limitation du trafic à Boufféré et la déviation de Cugand. Les secteurs de développement économique sont hiérarchisés en fonction de leur attractivité. Toutes les communes conservent néanmoins une ou plusieurs zones de proximité. Le commerce de proximité devient une priorité et des règles sont fixées pour encadrer le développement du commerce de périphérie. Le poids économique de l’agriculture est réaffirmé.

Assurer un développement responsable et respectueux de l’environnement : un objectif général de protection et de mise en valeur du patrimoine bâti et naturel est fixé. La consommation foncière pour l’habitat ne devra pas dépasser 10 h/an (contre 16 aujourd’hui)  et les réserves foncières économiques seront diminuées de 200 hectares sur les 10 ans. Les ressources naturelles devront faire l’objet d’une gestion durable et préservant notamment les continuités écologiques.